Encore du tartare d’algue!

Le mois de décembre en Suisse, je kiffe pas trop : même si j’essaie de ne pas y participer directement, je baigne dans un monde de course à la consommation (d’électricité, de trucs inutiles si possible en plastique, de dépouilles d’animaux si possible torturés,…), une bonne grosse dose de famille (pas choisie) et/ou de solitude (pas choisie non plus), plein d’événements de socialisation entre collègues de travail pour celles*eux qui en ont un, une épaisse couche d’alcool ou autres psychotropes ayant pour objectif de faire passer la famille et/ou la solitude et/ou les « fêtes » professionnelles. Bref, cette période ne m’enchante pas, elle me donne envie de me replier chez moi et de faire des trucs avec mes mains en attendant que je puisse à nouveau choisir ce que je veux « fêter », quand et comment.

Cette année, plutôt que d’oublier ce blog tout le mois de décembre, je partage une recette de tartare d’algue que je fais régulièrement et qui me fait du bien : quand j’ai la nostalgie de l’océan, je m’en fais un pot. Il tient plus d’une semaine au frigo, il est super tel quel avec des bâtonnets de carotte, ou en tartine sur du pain, des pommes de terre en robe des champs ou des rondelles de pommes par exemple. Il y a déjà deux recettes de tartare d’algues sur ce blog. Celle que je propose aujourd’hui ajoute du raifort ou du gingembre, à choix, et je trouve que ce petit goût change tout et apporte au résultat une touche encore plus addictive (mon conseil: testez les deux versions, moi je n’arrive pas à décider laquelle je préfère!).

J’espère que ça vous plaira, que vous prenez soin de vous et vous souhaite la plus douce fin de mois de décembre possible.

tartare-bis

Pour un pot de tartare d’algue au raifort OU au gingembre

  • 20 g d’algues en paillettes (les dénominations varient d’une marque à l’autre, c’est souvent labellisé « salade du pêcheur »)
  • 2 échalotes
  • 40 g de câpres
  • ½ cc de sirop d’érable
  • 2 cc d’huile d’olive
  • 1 cs de pâte de raifort (un condiment que je trouve en épicerie bio) OU 1 cc de gingembre fraichement râpé
  • 1 cc de vinaigre de cidre

Mettre les algues dans un saladier et les recouvrir d’eau froide. Laisser de côté le temps de préparer la suite.
Hacher le plus finement possible les échalotes et les câpres, à la main ou à l’aide d’un petit mixer (la quantité fabriquée étant petite, un blender ou un mixer plongeant aurait du mal à tourner).
Ajouter au hachis le sirop d’érable, l’huile d’olive, le raifort OU le gingembre et le vinaigre. (Comme les algues sont naturellement salées, il est inutile d’ajouter du sel.)
Egoutter, bien rincer puis égoutter à nouveau les algues et les ajouter au reste des ingrédients. Hacher encore un peu et mettre dans un bocal.
Ce tartare d’algues est encore meilleur après quelques heures, une fois que les saveurs se sont mêlées, et il se conserve plusieurs jours au frais.

tartare

Advertisements