pop-corn au curry

Le temps est pluvieux et froid là où j’habite. Une excuse toute trouvée pour rester sous la couette, oublier le monde,… et manger des bons trucs faciles à faire. Dans ce registre, le pop-corn est vraiment un aliment parfait à mon avis : il s’adapte à tous les goûts, est très vite fait, ne coûte pas grand-chose et est tout à fait régressif.

A grignoter tel quel à l’apéro, en guise de croutons sur une salade ou une soupe, pour apporter un peu d’originalité et une autre texture à un dessert (sur une glace ou des fruits pochés par exemple).

FullSizeRender(4)

Et puis en plus c’est de saison, puisque le maïs à éclater a été récolté il y a quelques semaines par ici (= au bord du lac Léman). Le maïs à éclater, c’est un maïs plus petit et qui a des grains plus durs que le maïs doux qu’on utilise pour le barbecue ou les salades. Il faut enlever les grains de l’épi avec les doigts, contrairement à son cousin qu’on peut égrainer avec les dents ou au couteau.
Et bien sûr, un paquet de grains de maïs à pop-corn fera tout aussi bien l’affaire pour cette recette, toute l’année !

Pour finir, comme « oublier le monde » n’est clairement pas mon point fort, même quand il pleut, c’est aussi l’occasion de se rappeler qu’il y a des pays où, même bio, il n’est plus possible de trouver du maïs sans OGM. Alors si comme moi vous n’y vivez pas, profitez-en pour vous délecter de pop-corn en honorant les semences libres et toutes les formes de résistance, par exemple celles aux multinationales qui essaient de privatiser la nature !

FullSizeRender(8)

Pour un bol de pop-corn au curry

  • 50 g de grains de maïs
  • 2 cs d’huile d’olive
  • 1 cc bombée de sel
  • 1 cs bombée de mélange d’épices ‘curry’ (attention, si le mélange est fort, il faudra en mettre moins)

Placer les grains de maïs en une couche pas trop serrée dans une poêle anti-adhésive d’une vingtaine de centimètres de diamètre. Couvrir et chauffer fort. Dès que les premiers bruits de pétards se font entendre, baisser un tout petit peu le feu si vous avez une cuisinière qui chauffe bien (p.ex. de 9 à 7, pour donner un ordre de grandeur) et poursuivre la cuisson jusqu’à ce qu’on n’entende plus aucun bruit d’éclatement du maïs.

Pendant ce temps, mélanger l’huile, le sel et les épices dans un grand bol.

Quand le maïs a fini d’éclater, le mettre dans le bol et tout bien mélanger. Laisser légèrement refroidir avant de déguster.

Les restes se conservent facilement une semaine dans une boîte hermétiquement fermée (à emballer une fois refroidis, sinon ça deviendra tout mou).

FullSizeRender(7)

A ne pas oublier quand on fait du pop-corn
Faire du pop-corn, c’est vraiment super simple. Si vous n’en avez jamais fait ou alors plus fait depuis un moment, voici quelques infos/rappels qui vous garantissent un résultat mangeable sans en mettre partout autour du fourneau…

  • NE PAS mettre trop de grains de maïs dans la casserole : une seule couche, et pas trop serrée ! Si vous vous dites « j’en mets plus comme ça j’en fais plus d’un coup », vous allez vous retrouver avec une grande partie des grains qui n’exploseront pas. Si vous voulez plus de pop-corn, il vous faut simplement une casserole plus grande.
  • NE PAS mettre d’huile dans la casserole. Le maïs éclate à sec. Si vous mettez l’huile à ce stade, la chaleur va monter trop haut et vous finirez avec du maïs brûlé. Il est dès lors nécessaire d’utiliser une casserole qui n’attache pas, comme une poêle anti-adhésive.
  • NE PAS oublier de mettre un couvercle sur la casserole contenant les grains de maïs et NE PAS vérifier ce qui se passe en enlevant le couvercle : si vous n’avez pas de problème d’audition, le bruit suffit à se faire une idée – il faut attendre d’entendre les petites explosions, puis que ce son s’arrête, rien de bien compliqué. Si vous avez des problèmes d’audition, avec un couvercle en verre c’est réglé et il faut alors regarder le spectacle des grains de maïs qui se transforment, et arrêter une fois que ça ne bouge plus. Si vous enlevez le couvercle, vous ferez l’expérience de la rapidité et de l’élan que la chaleur prodigue aux grains de maïs lorsqu’ils éclatent et vous retrouverez certainement avec du pop-corn un peu partout autour.
  • Mélanger les grains de temps en temps dans la casserole pour répartir la chaleur, le tout toujours SANS enlever le couvercle (donc en faisant bouger la casserole d’avant en arrière en maintenant le couvercle dessus)!
  • Mélanger le pop-corn et son assaisonnement directement après que le maïs a fini d’éclater, quand il est encore chaud, et laisser légèrement refroidir avant de le déguster, histoire de ne pas vous brûler les doigts et de garantir un mélange optimal des saveurs.

Variantes
Toutes les variantes sont possibles à partir d’épices en poudre. Il faut juste faire attention aux goûts, donc y aller progressivement, parce que la quantité de mélange de curry doux ne sera vraisemblablement pas la même que celle de piment ou de clou de girofle.

  • au « chorizo » (j’ai déjà parlé de ce goût ici et ) : un mix de paprika fumé et d’ail en poudre (½ cc chacun) à la place du curry;
  • à la cannelle : en replaçant l’assaisonnement par 3 cs de sirop d’érable et ¼ cc de cannelle en poudre.

FullSizeRender(9)