Un leurre face à la pluie

La météo a une grande influence sur ce que j’ai envie de tester et de manger, je ne suis certainement pas très originale dans ce domaine… Les jours s’allongent en ce moment dans cette hémisphère, les oiseaux chantent super fort, et malgré la pluie et le froid, j’ai l’impression que c’est le printemps. Alors pour y croire un peu plus, je vous propose un carpaccio léger et acidulé et je garde sous le coude la recette de minestrone que j’avais prévue…
La méthode de ‘cuisson à cru’ proposée ici relève en fait plus d’une ceviche que d’un carpaccio puisque le légume marine plusieurs heures dans le citron et le sel, ce qui modifie subtilement sa texture et son goût. J’ai utilisé du chou-rave, mais je sais que ça serait délicieux aussi avec des carotte et me réjouis de varier cette recette avec d’autres légumes racines.
C’est une recette à préparer à l’avance, un jour au moins, mais un peu plus c’est possible aussi : j’ai testé après trois jours au frigo en me demandant ce que ça donnerait, et c’était encore meilleur qu’avec 24 heures de marinade.
Au moment de passer à table, il suffit de mettre un peu d’huile dessus et éventuellement de la ciboulette (j’en avais pas) ou des graines germées, et c’est prêt !

photo 2

Pour 2 petits carpaccios
–       ½ chou-rave
–       le jus d’un demi citron
–       1 petite cc de sel de Guérande (moins si on utilise du sel fin)
–       2 cc d’huile (d’avocat ici, mais une bonne huile d’olive fera parfaitement l’affaire aussi)
–       quelques graines germées (facultatif, ici : lentilles et fenugrec)

La veille (ou quelques jours au préalable), peler, laver et sécher le chou-rave. Avec un économe, prélever des fines tranches du légume. J’ai utilisé un légume entier, au bout d’un moment ça devient un peu pénible de continuer avec l’économe. C’est le moment de manger ce qui reste cru (bonheur !) ou de le mettre de côté pour la prochaine soupe.
Ajouter au chou-rave en fines tranches le jus de citron et le sel, bien mélanger (avec les mains c’est le mieux je trouve), et disposer sur des assiettes en formant une fine couche. Recouvrir de papier film et mettre au frigo.
Le lendemain ou quelques jours après, sortir les assiettes du frigo, enlever le papier film, répartir une cc d’huile sur chaque assiette et parsemer éventuellement de graines germées. Bon ap’ !

photo 1

Advertisements

2 thoughts on “Un leurre face à la pluie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s